Site officiel du Tourisme de Nantes Métropole
Partager

Partager cette page

Annuler
Art contemporain

De l'art des enseignes

Dans les rues du centre-ville

En proposant à des commerçants de laisser des artistes réinterpréter leur enseigne, le Voyage à Nantes implique dans une démarche créative les acteurs essentiels de la cité.

Comme des apparitions inattendues, les propositions des artistes viennent perturber les signes qui caractérisent les rues commerçantes de Nantes.

Autant de tableaux, de portraits qui nous trompent, nous illusionnent, mélangent les genres et brouillent la frontière entre parures et devantures, jeux et enjeux de l’enseigne moderne le long de la ligne verte.

La collection s'étoffe à chaque nouvelle édition du voyage à Nantes avec les travail des artistes : Lisa Laubreaux, Le Gentil Garçon, Grégoire Romanet, Jérémie Rigaudeau, Quentin Faucompré, Oliver Texier et Pascal Lebrain, Stéphane Vigny, Éric Croes

Dans le cadre du Voyage à Nantes 2020, pour la chapellerie Falbalas Saint-Junien, Éric Croes joue avec l’identité de la boutique, son histoire, son charme et sa situation. Il la dote d’une nouvelle effigie, un géant bienfaiteur au couvre-chef grandiloquent. On y trouve notamment une queue de castor, référence au premier nom de la boutique fondée en 1803 sous le nom de « Au vrai castor » – un vestige représentant un castor existe d’ailleurs dans un recoin discret de la façade.

Éric Croes multiplie également les références à Nantes et à ses symboles maritimes : une symbolique clé contemporaine de la Ville, le trident de Neptune se référençant à la célèbre devise nantaise « Neptune favorise ceux qui voyagent », une ancre, une sirène ou une coquille Saint-Jacques.
Comme la coquille qui depuis l’Antiquité est utilisée pour se protéger du mauvais sort, il adjoint à sa sculpture totem des symboles de protection : un trèfle à quatre feuilles, une main sicilienne, une interprétation de la Bocca della Verità (Bouche de la Vérité) célèbre masque sculpté romain, le chiffre VIII – chiffre porte-bonheur en Chine, mais aussi chiffre fétiche de l’artiste. Des éléments plus personnels, tatouages, inscriptions, jalonnent également la sculpture – qui s’offre comme un récit sculptural surréaliste ancré dans le moment et le lieu.

Retrouvez l’ensemble de la collection De l’art des enseignes sur le site du Voyage à Nantes

INFO PRATIQUE : Pour n’en manquer aucune : le long de la ligne verte, un pictogramme en forme d’œil signale la présence d’une enseigne signée par un artiste ! 

enseignes_dec19.jpg

ACCESSIBILITÉ

rue de la Héronnière difficilement accessible aux personnes en fauteuil (trottoirs étroits). Accès facilité par la médiathèque Jacques Demy.

- -

Œuvres essentiellement visuelles.